Un ours en peluche – Histoire d’Ours – 1995

A la maison, on m’appelle François, mais je ne me souviens plus du prénom que je portais à la sortie de l’atelier du Père Noël. A moins que je n’en ai jamais eu d’autre que celui qui m’a été donné en cette nuit du 24 décembre 1995.

François, un nounours Histoire d’Ours de 1995 – Photo : collection privée

Je suis un ours en peluche frisée, très en vogue en 1995, de couleur marron. Je mesure environ 40 cm. Je porte autour du cou un ruban blanc cassé, très semblable à mon ruban d’origine égaré à force d’en changer. Dans ma jeunesse, j’étais très coquet et j’aimais me faire offrir des rubans assortis à ma fourrure pour faire honneur à ma copine Bénédicte arrivée au pied du sapin en même temps que moi.

Un nounours de 40 cm – Photo : collection privée.

Je suis de marque Histoire d’Ours mais de la première génération, celle qui a été déposée en 1990 par la société Ellipse de St-Leu-la-Forêt dans le Val d’Oise. J’ai été fabriqué en France dans un atelier situé à Méry-sur-Oise.

Un ours en peluche sorti des ateliers de Méry-sur-Oise – Photo : collection privée.

Ma marque a disparu pendant quelque temps puis est revenue sur le marché au début des années 2000, aux côtés de « Doudou et Compagnie ». La plupart de mes petits frères et soeurs, sont désormais fabriqués en Chine.

Histoire d’ours, des peluches haut de gamme – Photo : collection privée

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Trouvailles du 10 juin 2018

Mes deux sorties vide-grenier en ce dimanche au soleil un peu capricieux ont été fructueuses.

A Castelnaudary tout d’abord, j’ai trouvé un Tidoo Corolle, une Clodrey non identifiée au moule de tête 7310 2015 et deux cadres avec des affiches représentant des poupées puis à Villefranche-du-Lauragais, la récolte a été excellente.

Castelnaudary 10 juin 2018 – Photo : collection particulière

A Villefranche, j’ai adopté trois Corolle, dont une Julia de 2005, un câlin et un autre poupon.

J’ai aussi trouvé une mallette de Tressy Bella des années 60 avec à l’intérieur deux mannequins de Bella (peut-être des Tressy mais il faut que j’étudie cela de près quand ces demoiselles auront pris leur bain), des vêtements de Tressy et quelques petits accessoires à identifier aussi.

Villefranche-du-Lauragais 11 juin 208 – Photo : collection particulière

Cette jolie mallette fera l’objet d’un prochain billet, à la rentrée probablement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Babette – Jolydol – 1967

Voici Babette, une poupée présente au catalogue jolydol de 1967.

Babette, une poupée Jolydol de 1967 – Photo : collection particulière

Babette a croisé mon chemin le jour de Pâques sur les Puces de Carpentras.

Je l’ai adoptée neuve dans sa boîte ; malheureusement elle avait égaré son parapluie et son sac à mains.

Identifiée grâce à sa boîte – Photo collection particulière

Babette est une poupée tout en polyflex de 39 cm aux très longs cheveux implantés.

Une poupée aux très longs cheveux – Photo : collection particulière

Sa tête et ses jambes sont emboîtées et ses bras sont élastiqués. Ses yeux dormeurs post coucous sont noisette ; ses sourcils sont classiques.

De très jolis yeux noisette – Photo : collection particulière

Sa coiffure est très sophistiquée.

Une coiffure sophistiquée – Photo : collection particulière

Elle ne porte aucune marque ni dans la nuque ni dans le dos.

Sa boîte a un peu souffert mais a tout de même bien traversé ces cinquante-et-une dernières années.

Une boîte Jolydol – Photo : collection particulière

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les poupées PF – Bella – années 60

Elle sont cinq sœurs et se ressemblent comme cinq gouttes d’eau.

Cinq soeurs Bella – Photo : collection particulière

Nées à l’extrême fin des années 50, Bella les a commercialisées tout au long des années 60.

Elles ne portent pas de prénom comme la plupart des poupées Bella de cette époque mais sont identifiées grâce au nom de leur série : PF, pour petite fille.

La plus petite est PF 1. Elle mesure 26 cm.

PF1, la plus petite – Photo : collection particulière

La tête en vinyle de cette petite poupée est emboîtée ; son corps et ses membres emboîtés également sont en polyethylène.

PF 1 n’est marquée ni dans la nuque ni dans le dos.

Ses yeux sont dormeurs et ses cheveux implantés et courts sont en clorène. Elle est donc du début des années 60.

Elle est ici vêtue d’une petite robe Bella ; elle porte ses chaussures d’origine.

Une frimousse sympathique – Photo : collection particulière

Elle est buveuse-mouilleuse et a aussi des trous dans les oreilles pour que sa petite maman puisse les lui nettoyer.

Plus tard, à la fin des années 60, PF1 s’est appelée Poucinette.

Sa soeur PF 2 la dépasse de 6 cm.

PF2 aux yeux marrons – Photo : collection particulière

PF2 est ici vêtue d’une robe qui n’est pas de marque Bella. En revanche, elle porte ses chaussures d’origine.

Elle est marquée dans le dos : Bella made in France breveté SGDG.

Comme PF1, elle est en vinyle et polyethylène. Sa tête et es membres sont emboîtés.

Ses yeux dormeurs sont marrons ; ses cheveux courts sont en clorène et coiffés avec deux couettes. Elle aussi est du début des années 60.

Deux jolies petites couettes – Photo : collection particulière

Comme sa soeur, PF2 est buveuse-mouilleuse et a des trous dans les oreilles mais aussi dans les épaules afin que sa petite maman lui prodigue des soins plus complets.

Voici maintenant une PF plus récente, de la fin des années 60. C’est PF3. Je vous l’avais présentée brute de brocante, il y a un an et demi.

De magnifiques yeux vivants – Photo : collection particulière

Comme ses soeurs, PF3 est en vinyle et polyethylène ; sa tête et ses membres sont emboîtés. Elle mesure 40 cm.

Elle est  marquée dans la nuque : Bella modèle déposé.

Elle a des yeux vivants et des cheveux implantés et courts fabriqués dans un matériau plus souple et plus soyeux que le clorène.

Elle est buveuse mais n’est pas mouilleuse.

PF3, la plus jeune des cinq sœurs – Photo: collection particulière

PF3 porte ici ses chaussures d’origine et une robe Bella.

PF4, quant à elle, a rejoint ses sœurs le 3 mars dernier, au retour du festival européen de la poupée de Salon-de-Provence.

PF4, la même bouille que ses sœurs – Photo : collection particulière

Comme trois de ses soeurs, PF4 a les cheveux  en clorène ; ils sont implantés, courts et coiffés avec deux petites couettes. Elle aussi est du début des années 60.

Ses yeux sont dormeurs.

Elle est marquée Bella modèle déposé dans la nuque et Bella made in France Breveté SGDG dans le dos.

PF 4, une jolie poupée Bella – Photo : collection particulière.

PF4 mesure 50 cm. Sa tête et ses bras élastiqués sont en vinyle ; son corps et ses jambes emboîtées sont en polyethylène.

PF4 porte ici une robe de marque Bella. Ses chaussures sont d’origine mais ont été coupées (par le fabricant ou pour réparer une déchirure ?)

Comme la plupart de ses soeurs, PF4 est buveuse-mouilleuse ; elle a des trous dans les oreilles.

Voici maintenant PF5, la plus grande de la fratrie, elle mesure 62 cm.

Elle a été adoptée il y a bien longtemps, à la fin des années 90 et fait partie des premières poupées de ma collection.

PF5, une poupée Bella de 62 cm – Photo : collection particulière

Elle est ici vêtue d’un joli manteau Bella et de ses chaussures d’origine (les mêmes que celles de PF4 mais entières cette fois).

Sa tête emboîtée et ses bras élastiqués sont en vinyle ; son corps et ses jambes élastiquées sont en polyethylène.

Elle est buveuse-mouilleuse et elle aussi a des trous dans les oreilles.

Une jolie rousse – Photo : collection particulière

Ses cheveux implantés, courts et roux sont en clorène. Ses yeux dormeurs sont bleus. Elle fait partie des plus anciennes de la série apparues au début des années 60.

Elle est marquée Bella modèle déposé dans la nuque et Bella made in France Breveté SGDG dans le dos.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Michel – Clodrey – 1968-69-70

Michel est le frère cadet de Mick.

Comme son frère aîné, Michel est un poupon à trousseau. Plusieurs coffrets de vêtements étaient proposés à la vente.

Michel, le grand petit-frère de Mick – Photo : collection particulière.

Michel est un poupon de 42 cm à corps bourré recouvert de jersey rose ou bleu (la différence de couleur du corps déterminait peut-être le sexe du bébé).

Michel ou Michèle ? – Photo : collection particulière

Des pressions dans le dos permettaient sans doute le lavage du bébé sans mouiller le rembourrage et ainsi un sèchage plus rapide. Ce déshabillage intégral existait déjà chez Mick mais à l’aide d’une fermeture éclair.

Ses bras sont articulés.

Un corps en jersey bourré – Photo : collection particulière

Michel a la  tête et les membres en vinyle. Son visage rappelle celui de son frère aîné bien-sûr mais également celui de Paloma ou de Christiane.

Il est marqué dans la nuque Clodrey made in France.

Ses yeux post coucou de couleur noisette sont bordés de très longs cils. Ses sourcils sont vol d’oiseau.

Un charmant sourire – Photo : collection particulière

Michel a fait son apparition au catalogue en 1968, six ans après son frère aîné.

Cette année-là, sa tenue de présentation était blanche en broderie anglaise agrémentée d’un ruban bleu. Il était vendu au prix de 47,50 F, soit 60 € au 30 avril 2018.

L’année suivante, il est vêtu, comme sur la photo, d’une tunique en vichy bleu ou rose sur un bloomer assorti. Il portait aussi un bavoir en tissu-éponge. Il figure ainsi au catalogue Mamanbébé de 1969-70 au prix de 53 F, soit 61 de nos euros.

L’une des cartes postales que m’a apportées le Père Noël le présente dans les deux tenues de présentation avec un échantillon de sa garde-robe à acheter.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Valentin – Corolle – 1994

Valentin est un petit bébé roux de 32 cm marqué dans la nuque : © 1992 Corolle 91/50/L 2012 et sur une étiquette cousue au corps : Bébé 30 cm 1994.

Valentin, un bébé roux – Photo : collection particulière

Sa tête et ses membres sont en vinyle; son corps est en tissu bourré imprimé Corolle.

Ses yeux dormeurs sont marrons et ses cheveux roux implantés.

Valentin dans l’attente d’être rhabillé – Photo : collection particulière

A l’origine, Valentin était vêtu d’un sweat shirt vert, d’un pantalon fleuri et d’un bonnet vert assorti à son sweat shirt.

Valentin aimerait bien retrouver sa tenue d’origine pour accueillir sa soeur jumelle Valentine quand celle-ci se présentera.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Béatrice – Corolle – 1995

Comme Bénédicte, Béatrice figure au catalogue Corolle de 1995 dans la série des « expressives« .

Bénédicte et Béatrice – Photo : collection particulière

Comme sa soeur, Béatrice est une poupée articulée de 42 cm marquée dans la nuque : Corolle 94/17 V 14 G et sur l’étiquette cousue au corps : Corolle – poupée – 42 cm – 1995. Ce système d’articulation lui permet de prendre des attitudes naturelles.

Béatrice – Photo : collection particulière

Sa tête et ses membres sont en vinyle ; son corps est en tissu bourré marqué Corolle.

Elle a de longs cheveux implantés blonds coiffés avec une frange frisée et des yeux dormeurs bleus.

Béatrice est vêtue d’origine mais a perdu ses chaussures noires.

Béatrice et Bénédicte se concertent sur le meilleur moyen de retrouver leurs soeurs. Photo : collection particulière

En 1995, les expressives étaient quatre ; Betty et Bérangère n’ont pas encore retrouvé leurs soeurs ; l’une est rousse et l’autre est blonde mais elles ne sont pas coiffées ni vêtues de la même manière que Bénédicte et Béatrice.

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’Invincible – Petitcollin -1962-65

L’Invincible est un  baigneur Petitcollin qui a vu le jour dans les années 30 ; il était alors en celluloïd.

Dans les années 60, il a été remplacé par le modèle ci-dessous, tout en polyethylène.

L’Invincible, un baigneur souriant – Photo : collection particulière

L’Invincible est marqué dans la nuque :  dans un octogone France PCP au dessus du dessin d’un aigle et du nombre 60 et dans le dos : 60 France au dessus d’un aigle dans un triangle.

Ses yeux sont dormeurs. Le mien présente une petite coquetterie à l’oeil gauche sans doute due à des soins prodigués par un non spécialiste de la chirurgie oculaire des baigneurs anciens.

Ses cheveux moulés sont ondulés.

L’Invincible, un cousin de Petit Colin – Photo : collection particulière

Sa tête, ses bras et ses jambes sont élastiqués.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Emma – Corolle – 2002-2014

Emma est un bébé sexué. C’est la soeur de Paul de la même époque.

Emma, un bébé aux yeux bleus – Photo : collection particulière

Emma est marquée dans la nuque : Corolle S.62-J-14X2002.

C’est une petite fille de 38 cm tout en vinyle souple. Ses yeux dormeurs sont bleus et ses cheveux à peine esquissés.

Sa tête et ses bras sont emboîtés.

Emma avec sa sucette Corolle – Photo : collection particulière

Emma est buveuse-mouilleuse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Trouvaille du 6 mai 2018

C’était à Fendeille dans l’Aude au terme d’une jolie randonnée matinale.

Cette jolie poupée Bella de 38 cm, neuve mais sans sa boîte, nous attendait sagement sur le stand de la Croix Rouge.

De magnifiques yeux vivants – Photo : collection particulière

Seule sa tête est en vinyle ; les autres parties de son corps sont en polyethylène. Sa tête et ses jambes sont emboîtées ; ses bras sont élastiqués.

Une boîte à voix placée dans son dos lui permettait de dire « maman ».

Ses yeux vivants sont bleus ; ses cheveux implantés sont longs et blonds.

Elle n’est marquée ni dans la nuque ni dans le dos.

Une poupée Bella dans sa tenue d’origine – Photo : collection particulière

Elle porte sa tenue d’origine, constituée d’une robe blanche en broderie anglaise agrémentée d’une cravate bleue, d’une culotte blanche, de chaussures à brides Bella et de chaussettes blanches.

Cette poupée non marquée portait en 1971 le prénom de Liliane, mais ce moule de tête très utilisé par Bella a servi à bien d’autres poupées au début des années 70, et notamment pour Emmanuelle à la Redoute en 1972, dont la page jouets du catalogue est présentée par le forum « par amour des poupées » : http://www.paramourdespoupees.com/t20400-1972-LA-REDOUTE.htm

Rendez-vous sur Hellocoton !